Augmentation du prix de la carte Navigo : les usagers en colère

L’heure est, une nouvelle fois, au mécontentement. Après avoir augmenté une première fois le prix du pass de 70 euros à 73 euros, il passera, après vote du Syndicat des transports d’Île-de-France le 28 juin prochain, à 75,20 euros dès cet été. Valérie Pécresse, présidente du STIF, avait pourtant promis de ne pas toucher aux prix de la carte. Depuis 2015, le pass Navigo a pourtant pris plus de 5 euros sur son tarif.  De quoi indigner les usagers des transports parisiens, qui n’en peuvent plus des constantes augmentations.

Patricia, 50 ans : “On perd du pouvoir d’achat”

« On n’en peut plus. Encore une fois, on perd du pouvoir d’achat. Les prix augmentent continuellement, mais notre salaire, lui, bien entendu, n’augmente pas. »

Océane, 54 ans : “Les gens n’en peuvent plus”

« Le fait que Valérie Pécresse ne tienne pas sa promesse, ce n’est pas honnête vis à vis des gens, mais c’est toujours la même chose. Il faut donner monts et merveilles pour qu’ils arrivent à leur place, et une fois qu’ils l’ont acquis, c’est autre chose. C’est toujours le contraire de ce qu’ils disent, c’est comme ça pour tout ! On commence à en avoir un petit peu marre. Donc il faudrait qu’ils commencent à se remettre un petit peu en question. Les gens n’en peuvent plus : des augmentations par-ci, par-là, au bout d’un moment, c’est bon ! Il va finir par y avoir plus de grèves que prévues. »

Melihi, 30 ans : “C’est peut-être rien pour certains, mais pour d’autres, c’est vraiment beaucoup”

« Pour les étudiants, ou pour les personnes comme moi qui travaillent à temps partiel, c’est cher, je dirais même trop cher. Tout le monde n’a pas le même salaire. On a de plus en plus de charges. Le pass Navigo c’est un point important pour nous : ça nous permet de pouvoir nous déplacer. Et là, passer de 73 euros à 75, c’est 2 euros, c’est peut-être rien pour certains, mais pour d’autres c’est vraiment beaucoup. Sachant que c’était déjà passé de 70 à 73 euros… Je ne sais pas de combien ça augmentera la prochaine fois. »

Sherif, 50 ans : “C’est trop cher”

« Je ne savais pas que ça allait augmenter. Dernièrement ils l’avaient déjà augmenté ! C’est trop, c’est trop cher. Ca fait deux ans que j’ai le pass Navigo, je le recharge chaque mois, mais là, c’est trop. Si on voit le coût d’achat des produits au quotidien, plus le Navigo, plus les charges… Ça fait une trop grosse somme d’argent. »

Stéphanie, 41 ans : “Vu les conditions, je trouve qu’on paye déjà très cher”

« Vu les conditions dans lesquelles on est transportés tous les jours, je trouve ça vraiment honteux, clairement. Ils sont toujours en retard, c’est pas climatisé… Vu les conditions je trouve qu’on paye déjà très cher. En plus, Pécresse avait dit qu’elle n’augmenterait pas les prix et elle le fait quand même. J’ai envie de dire : comme d’habitude ! Ils promettent des choses et ne les font pas. »

Rosa, 63 ans : “S’il y avait une autre solution, je ne prendrais jamais le métro”

« Pour moi, ce sont des escrocs. Ils passent leur temps à tout augmenter. Pourtant, il y a toujours des incidents, des colis suspects, on est toujours embêtés. On paye le pass, mais on est toujours embêtés. S’il y avait une autre solution, je ne prendrais jamais le métro. Valérie Pécresse, elle ne s’intéresse pas réellement à nous, ce n’est pas elle qui le paye ! Vous pensez qu’elle prend les transports, elle ? »

Joseph, 24 ans : “Par principe, je trouve qu’ils abusent”

« Pour moi, ça ne va pas changer grand chose. Mais par principe, je trouve qu’ils abusent. Surtout lorsque l’on voit les conditions parfois inhumaines dans lesquelles nous voyageons. Ça ne donne pas envie de donner plus. »

Margot Rousseau