Et si les candidats à la présidentielle étaient des joueurs de Ligue 1…

2017 année politique ? Indéniablement… 2017 année footballistique ? Une évidence… Mais doit-on forcément faire un choix ? Pour le moment, la surprise est conservée sur les deux tableaux, quand le dénouement est, lui, attendu en mai prochain. De candidats à la présidentielle de la République à joueurs de football, il n’y a qu’un pas… Ou deux peut être.

 

Fillon-foot-joueur-présidentielle-nous-président

Photo: Dave Winter / Icon Sport

François Fillon, candidat Les Républicains : il ne devait y avoir aucun obstacle à son ascension à la plus haute marche du pouvoir. La Gauche “out” et la réussite incontestable de la primaire de la droite en novembre 2016 devaient faire de lui le nouveau Président de la France. C’est sans compter le Canard Enchaîné et l’affaire Penelope Fillon. Au plus bas dans les sondages, désormais, la question même de sa candidature se pose.

 

Yohann Gourcuff

Très clairement, Yoann Gourcuff :le joueur promis à un destin extraordinaire, après une saison réussie avec Bordeaux en 2008/2009 et un titre de champion de France. L’ascension en équipe de France, le transfert à Lyon en 2010 pour 22 millions d’euros (+ 4 de bonus). Mais un joueur qui s’est révélé fragile et tout est retombé aussi vite que l’espoir était monté. Aujourd’hui à Rennes, le joueur semble enfin sortir la tête de l’eau, de bon augure pour François ?

 

 



 

Benoît Hamon

Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste : pas vraiment favori dans les sondages, il est pourtant sorti vainqueur de la primaire organisée par la Gauche au mois de Janvier aux dépens de l’ancien Premier ministre, Manuel Valls. A 49 ans, l’ancien ministre de l’éducation de François Hollande a été officiellement investi le 5 janvier dernier. Il joue désormais dans la cour des grands, sans grand espoir d’atteindre le second tour, tant la gauche est divisée.

 

Blaise Matuidi

Blaise Matuidi : le mec discret et bosseur qu’on n’attendait pas forcément à ce niveau, mais qui a su s’imposer malgré la mutation du Paris Saint-Germain et l’arrivée des Qataris. Mais même s’il se donne toujours à fond sur le terrain, tout le monde sait que Matuidi est dans une équipe avec des joueurs bien plus forts que lui techniquement. Et pour exister, il doit se donner encore plus. Il paraît que Matuidi a deux poumons, ça peut être utile en cas de sprint final à la présidentielle.

 

 

 



 

Marine Le PenMarine Le Pen, candidate du Front National : empêtrée dans son conflit avec le Parlement européen qui lui réclame près de 300 000 euros, la présidente du FN reste très discrète dans sa campagne présidentielle. Solidement ancrée dans le paysage politique, Marine Le Pen reste fidèle à ses convictions et ses idées. Désormais le FN n’est plus “un parti diabolisé” et tous les sondages la placent en tête du premier tour de la présidentielle de 2017.

Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette : l’attaquant Lyonnais est un cador du championnat de France. Resté fidèle à son club malgré les années, il est le leader incontesté de son club. Depuis plusieurs saisons, il s’inscrit dans la liste des meilleurs buteurs de la Ligue 1. Mais au fond, même s’il inscrit 30% des buts de Ligue 1, à la fin, tout le monde sait qu’il n’y aura pas de titre...

 

 



 

Emmanuel MacronEmmanuel Macron, candidat indépendant du mouvement “En marche!” : l’ex-ministre de l’Économie est la plus grande surprise de cette année électorale. Après son divorce avec le gouvernement de Manuel Valls, il officialise sa candidature à la présidentielle, le 16 novembre dernier, sans passer par la primaire de la gauche. A 38 ans, il est un OVNI politique et semble se rapprocher toujours un peu plus du second tour de la présidentielle.

 

Bernado Silva

Irrésistiblement, Bernardo Silva : arrivé du Benfica en 2014 à l’âge de 19 ans, le milieu de terrain monégasque a rapidement convaincu tout le monde. Auteur de 5 buts et 5 passes décisives depuis le début du championnat, le jeune prodige est irrésistible. Avec Monaco, il risque de finir champion malgré la logique sur le papier du championnat… et pourquoi pas… meilleur joueur, l’avenir nous le dira…

 

 

 



 

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, Parti Communiste Français (PCF): indéniablement grand gagnant de la présidentielle sur les réseaux sociaux, le candidat de l’extrême gauche a officialisé sa candidature en février 2016. A 65 ans, l’éternel “grande gueule” défend une campagne sous le signe d’une “révolution citoyenne”. Jean-Luc Mélenchon a fait de la fin de la Ve République, une priorité de son programme.

 

 

 

Yannick CahuzacYannick Cahuzac : fidèle depuis toujours à son club de Bastia, le défenseur de 32 ans est dans le paysage footballistique depuis toujours ou presque. Réputé dur sur l’homme dans ses duels, il n’hésite jamais à envoyer les cachous et à faire comprendre ce qu’il pense. Ce qui lui vaut déjà 8 cartons jaunes et 2 rouges depuis le début de la saison. Bref, un mec solide, droit dans ses crampons et qui colle bien aux basques. En clair, un chieur. 

 



 

YYannick Jadotannick Jadot, candidat d’Europe Ecologie Les Verts : le député européen était à l’origine de l’appel pour une primaire de toute la gauche. Mais rien ne s’est passé comme prévu. Le 7 novembre dernier, il est désigné candidat d’Europe Ecologie les Verts. A 49 ans, cet ancien militant de Greenpeace est un “outsider” de la course à la présidence.

loic_perrin

 

 

Logiquement, Loïc Perrin : car il est “vert”, et puis, physiquement, le défenseur de Saint-Etienne, c’est un peu Yannick en plus jeune, non ?

 

 



 

Francois Bayrou

Enfin, si jamais il se présente, François Bayrou, président du Modem : en effet, le maire de Pau, âgé de 65 ans n’est pas encore officiellement candidat. Il a toutefois annoncé qu’il fera connaître sa décision mi-février. Cela ne l’a pas empêché de donner son avis sur l’affaire Penelope Fillon estimant que François Fillon devrait retirer sa candidature.

Jérémy Toulalan

 

 

Jérémy Toulalan : déjà parce qu’à 20 ans, il donnait déjà l’impression d’être vieux, comme François Bayrou. Qu’il semble avoir toujours été dans le championnat de Ligue 1, solide, au haut niveau, et que pourtant, malgré ses 16 ans de carrière, le milieu de terrain n’a jamais réussi à marquer un but, ou presque…

 

 

 

Alexandre Le Berre