Jean-Luc Mélenchon : son programme pour les jeunes

Jean-Luc Mélenchon accorde une place importante à la jeunesse dans son programme. Dans ses « Livrets de la France insoumise », le candidat formule plusieurs propositions pour rendre les jeunes plus autonomes, citoyens et qualifiés.

« Au 1er janvier 2017, la France compte vingt millions de jeunes de moins de 25 ans, soit 30% de la population ». C’est la phrase d’accroche du onzième volet des « Livrets de la France insoumise », consacré à l’émancipation de la jeunesse. Ce complément du programme de Jean-Luc Mélenchon, préparé par un de ses groupes de travail, organise un projet autour de quatre grands axes.

Le droit de vote dès 16 ans

Jean-Luc Mélenchon souhaite ouvrir le droit de vote dès seize ans. « Dès 16 ans, les jeunes font le choix de leur vie. Ils doivent donc avoir aussi le droit de participer aux décisions collectives qui engagent l’ensemble de la société », peut-on lire dans le livret. Le candidat de la France Insoumise veut responsabiliser les jeunes et leur donner du poids dans les décisions électorales.

Il associe cette proposition à celles du vote obligatoire et de la reconnaissance du vote blanc, symboles de sa volonté de voir augmenter la participation pendant les élections. Son objectif : imposer aux représentants de prendre en compte ces millions de bulletins de votes supplémentaires.

Jean-Luc Mélenchon prend l’exemple de certains pays étrangers chez qui le droit de vote est déjà en place. Outre le Brésil, l’Equateur et l’Argentine il s’appuie surtout sur les « voisins » européens de la France. Depuis 2007, l’Autriche est le seul pays en Europe à avoir généraliser le droit de vote à seize ans pour toutes les élections. En Allemagne, certains Länder l’autorisent pour les élections régionales et locales.

Créer un service citoyen obligatoire

Autre proposition : le service citoyen obligatoire. Ce n’est pas un service militaire, même s’il comprend une formation militaire initiale « avec un droit à l’objection de conscience ». Il s’applique à tous avant vingt-cinq ans, pendant neuf mois rémunérés au SMIC. Le service se déroule dans un endroit à proximité du lieu de vie de chacun.

Le mot d’ordre : l’intérêt général. Les jeunes sont affectés dans différents domaines, comme les sapeurs-pompiers, la sécurité publique, la défense ou le secours à la population.

Dans son programme, la France Insoumise lui donne d’autres fonctions. Le service citoyen propose de venir en aide gratuitement aux jeunes en difficultés dans le système scolaire. Dans le même registre, il teste les capacités d’écriture, de lecture et de calcul des jeunes. En bonus, il propose une formation gratuite à la conduite et son examen. Un service citoyen qui propose des services mutuels , mais qui serait obligatoire.

Attribuer une allocation d’autonomie

Ce n’est pas le revenu universel, mais c’est une mesure importante proposée par Jean-Luc Mélenchon aux étudiants. Une allocation d’un montant de 800 euros par mois, pour les jeunes de 18 à 25 ans, d’une durée de trois ans, sous réserve d’une formation qualifiante et sous condition de ressources. Le candidat de la France Insoumise expliquait cette proposition sur la plateau de Punchline sur C8, le 2 octobre 2016. 

L’objectif principal est de permettre aux jeunes de pouvoir choisir leurs orientations sans la contrainte de l’argent. Selon une étude de l’Observatoire national de la Vie Etudiante, 46% des étudiants travaillent en parallèle de leurs études. Parfois, il est difficile de combiner les deux, c’est ce que l’allocation d’autonomie de Jean-Luc Mélenchon veut empêcher. « C’est une première étape essentielle vers l’autonomie », estime le leader de la France Insoumise.

Mais évidemment, cette mesure a un coût : 2,8 milliards d’euros. « Son financement sera assuré par le budget de l’Etat, en incluant notamment des aides déjà existantes », dit les Livres de la France Insoumise.

Construire des logements étudiants

Enfin, Jean-Luc Mélenchon aborde la question des logements étudiants, il souhaite faciliter ce “parcours du combattant”. Dans ce livret thématique, les groupes de travail pour la France Insoumise affirment que la construction de logements étudiants occuperait “une grande place” en cas de victoire. Leur objectif? 15 000 mises en chantier de logements sociaux étudiants par an, soit deux fois plus que lors des quatre dernières années.

Les difficultés de logement pour les étudiants a un impact sur la réussite scolaire selon eux. Là encore, la dignité et l’autonomie des jeunes sont mises en avant dans le programme de Jean-Luc Mélenchon. Mais qu’en est-il du coût d’une telle proposition? “Un plan d’investissement de début de mandat dégagera deux milliards d’euros pour rénover les universités et construire des logements étudiants, lit-on dans le livret.

Cité Universitaire Maison des Arts et Métiers à Paris

Cité Universitaire Maison des Arts et Métiers à Paris

 

Clément Gavard