Qui sont les membres de la société civile au gouvernement?

C’est à 15h que l’Elysée a dévoilé la liste officielle des membres du gouvernement d’Edouard Philippe. Parité parfaite, 11 femmes, 11 hommes mais aussi des membres de la société civile qui prennent le poste de ministre ou de secrétaires d’Etat. Qui sont ces nouveaux visages qui devraient animer la politique française durant les cinq prochaines années? 

Laura Flessel: ministre des Sports

© Marie Lan Nguyen

© Marie Lan Nguyen

A la surprise générale, c’est la quintuple médaillée aux Jeux Olympiques qui sera en charge du ministère des sports. A 45 ans Laura Flessel range l’épée et rejoint le gouvernement d’Edouard Philippe. Depuis s’être retiré du sport en 2012, la Guadeloupéenne s’était investie dans des projets humanitaires et avait même, pour ceux que cela peut intéresser, participé à Danse avec les stars. Si ses expériences en politiques semblent maigres, nombreux sont ceux qui ne doutent pas de son potentiel. Qui de mieux placer qu’un sportif pour comprendre les besoin des sportifs?

Mounir Mahjoubi : secrétaire d’Etat au Numérique

mounir

C’est le conseiller numérique d’Emmanuel Macron durant sa campagne haletante, Mounir Mahjoubi, qui devient le nouveau secrétaire d’Etat au Numérique. A 31 ans, ce représentant de la société civile, fils d’un couple marocain arrivé dans l’hexagone dans les années 1970, a de multiples casquettes : CAP Cuisine, maîtrise de droit, master de finance, cofondateur de start-ups… Il a passé sa jeunesse au Parti socialiste et a même participé à la campagne de Ségolène Royale puis de François Hollande. L’ancien président de la république l’a d’ailleurs nommé au Conseil National du Numérique avant que Mounir Mahjoubi ne démissionne en janvier de cette année pour se mettre En Marche!

Françoise Nyssen : ministre de la Culture

francoise-nissen

La co-directrice d’une grande maison d’édition française, Actes Sud, Françoise Nyssen fera ses premiers pas sous le gouvernement Philippe au 70e Festival de Cannes. A 66 ans, cette progressiste a mené des combats, plutôt à gauche selon son entourage. Après une licence de sciences, elle a également été diplômée en urbanise. La maison d’éditions qu’elle dirigeait a notamment reçu des prix prestigieux tels que le Goncourt et le prix nobel de littérature. C’est donc une femme de lettres à qui Emmanuel Macron fait confiance pour réformer la culture au cours de ces cinq prochaines années.

Agnès Buzyn : ministre des Solidarités et de la Santé

© Sipa

© Sipa

Fille d’un chirurgien et d’une psychologue, la nouvelle ministre de la Santé est devenue en 2016 la première femme à prendre la tête de la Haute Autorité de Santé. Après un parcours sans faute dans le milieu de la médecine, cette spécialiste en hématologie a été responsable de l’unité de soins intensifs d’hématologie à l’hôpital Necker, professeure à l’université Marie Curie et présidente de l’Institut national du cancer. 

Muriel Pénicaud : ministre du Travail

murel-penicaud-sipa-press

Diplômée d’histoire, de sciences sociales et de psychologique, Muriel Pénicaud accède à 62 ans au poste de ministre du Travail. Ancienne DRH chez Danone ou Dassault, elle a certes connu le secteur privé, mais aussi le service public : ancienne conseillère formation de Martine Aubry au début des années 90, administratrice territoriale… Un parcours des plus éclectiques pour séduire un gouvernement qui se veut, ni trop à droite, ni trop à gauche.

Jean Michel Blanquer : ministre de l’Education

jean-michel-sipa-press

Diplômé de philosophie, DEA de Sciences politiques, DEA de droit public à Harvard, auteur, directeur général de l’enseignement scolaire, de l’Essec, professeur à l’université, recteur de Guyane, recteur de l’académie de Créteil… Voilà, le parcours de Jean Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Education. A 52 ans, ce père de trois enfants est bien connu du monde de l’éducation et a, sans conteste, l’expérience nécessaire.

Frédérique Vidal : ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

93237-dominique-vidal-universite-de-nice-sophiatech-avril-2013-c-stromboni-580x310

C’est la présidente de l’université Nice Sophia Antipolis en région PACA depuis cinq ans, qui devient la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Mère de deux enfants, cette ancienne professeure de SVT et maître de conférences à la faculté a mené un projet qui devrait aboutir en septembre 2019 : un campus étudiant à Cannes. Les formations proposées? Branches du cinéma, tourisme et gaming.

Elisabeth Borne : ministre chargée des Transports

elisabeth-borne

Une femme proche de son secteur. Elisabeth Borne, ingénieur de formation, nommée PDG de la RATP il y a deux ans, ancienne directrice de la stratégie de la SNCF… connaît bien ses dossiers et a déjà posé un pied dans la sphère politique. En effet, cette femme de 56 ans fut la directrice de cabinet de Ségolène Royal lorsque celle-ci était à l’Environnement.

 

Sofia Dsp